Et c’est reparti pour une année sous la protection de St-Sébastien, patron des archers !

Une dizaine de jeunes collégiens passionnés par cette discipline en apprennent les rudiments. Concentration, rigueur, plaisir et décompression après une semaine chargée. Le vendredi, de 15H à 17H, un horaire idéal mais un deuxième groupe peut aussi s’entraîner le mardi au mêmes heures.

L’année dernière, une équipe était partie au championnats de France à Wissembourg, aux frontières du pays et avait bien sortie son épingle du jeu. Espérons que nous pourrons en faire autant cette année, mais ce sera en Bretagne et les places seront chères.

Mais si l’on paraphrase la devise Grayloise : triplex victoria sagittis !

Pourquoi pas cette année, ça fera le 3ème championnat de France !

Belle journée aujourd’hui pour nos élèves de St-Pierre Fourier, puisque nos jeunes élèves de Terminale ARCU avaient la lourde responsabilité de s’occuper de l’accueil du public.

La démarche collective de la Mission Locale du bassin Graylois, associée à de nombreux participants, ont permis cette troisième manifestation, “La journée de promotion des métiers et de l’alternance”.
Cet événement a offert à de nombreux jeunes, l’occasion d’échanger avec les véritables acteurs de la vie économique.

Un album sera réalisé, relatant les meilleurs moments de cette journée.

Un grand merci donc à Estelle HOUARY, Isabelle WILL et tous nos élèves pour leur sérieux et leur organisation sans faille !

La tradition perdure et, initiée par Gilles POIRIEZ il y a 11 ans, on reprend le flambeau !

Cette année, les dons récoltés lors du cross seront reversés à l’association «  CCFD Terre solidaire ».

Cette association agit contre toutes les formes d’injustice et œuvre pour que chacun voie ses droits fondamentaux respectés : manger à sa faim, vivre de son travail, habiter dans un environnement sain, choisir là où construire sa vie.

Elle agit sur différents projets : agro-écologie, défense des droits, lutte contre la déforestation, promotion de l’égalité femmes/hommes…

C’est Laurent BRETILLOT qui agit localement avec cette association, je vous joins d’ailleurs l’affiche de ce projet sur le bassin Graylois.

Une édition émaillée de pluie légère, de quelques bobos, mais toujours dans un esprit sportif et jovial !

Bravo à toute l’équipe organisatrice, aux élèves et aux parents qui se sont déplacés pour soutenir leurs champions.

Et bien sûr, on remet ça en 2020 !

300 ans d’histoire, habité par Napoléon I er , Charles de Gaulle, ou aujourd’hui Emmanuel Macron. Franchir la grille d’honneur du palais de l’Élysée a de quoi intimider. Cette sensation de vertige, quatorze élèves haut-saônois – sept collégiens de Ménans (Gy) et sept lycéennes de Sainte-Marie (Gray) – l’ont éprouvé ce jeudi 20 juin, après avoir visité le Panthéon.
Invités par Brigitte Macron suite à leurs travaux sur l’égalité femmes-hommes, les jeunes ambassadeurs de leur territoire ont eu cet insigne privilège d’échanger durant presque une heure avec l’épouse du président de la République, dont l’engagement actif contre les violences faites aux femmes a rencontré la vocation d’agir contre les inégalités de destins des jeunes gens qui lui faisaient face. Attendus dans le jardin d’hiver, dans le prolongement de la salle des fêtes, les élèves ont mesuré avec un éclat contenu l’élégance naturelle, la bienveillance sensible à l’égard de chacun et la franchise rafraîchissante de la nouvelle présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Brigitte Macron a répondu sans détours et toujours avec le sourire à ses interlocuteurs. Les quatorze élèves, brillants dans leurs interventions,

peuvent faire la fierté de leur département, et le respect sincère de l’épouse du chef de l’État pour ses invités en est la meilleure preuve.
Au contact de leur députée Barbara Bessot-Ballot à l’Assemblée, les collégiens et les lycéennes avaient déjà pu exprimer leurs réflexions sur un avenir qui est plus qu’un concept : l’égalité femmes-hommes et les droits de ces premières. Leur certitude s’était alors transformée en conviction. La rencontre avec Brigitte Macron a fini de les persuader : tout est possible, et avant même d’être citoyens, ils sont déjà engagés.

 

Une fois embarqué dans leur vaisseau de métal et passé les plus hauts cols des Alpes, affrontant tour à tour pluie et neige pendant plus de quinze heures, les soldats Graylois sont arrivés à destination un beau matin de mai dans la cité éternelle. Une fois débarqué nos aventuriers se sont rendus au Colisée où ils ont pu admirer le joyau Antique où jadis de valeureux gladiateurs s’affrontèrent. Ensuite ils ont pu déambuler le long du forum Romain aux abords du mont Palatin, résidence des nombreux empereurs Romains. Sans être découragé par cette marche forcée, nos intrépides élèves ont pu sillonner la Via dei Fori aux sons des troubadours du monde entier tout en admirant la majestueuse colonne Trajan haute de ses 30 mètres.Lire la suite de