L’épopée des 53 légionnaires de Saint Pierre…

Une fois embarqué dans leur vaisseau de métal et passé les plus hauts cols des Alpes, affrontant tour à tour pluie et neige pendant plus de quinze heures, les soldats Graylois sont arrivés à destination un beau matin de mai dans la cité éternelle. Une fois débarqué nos aventuriers se sont rendus au Colisée où ils ont pu admirer le joyau Antique où jadis de valeureux gladiateurs s’affrontèrent. Ensuite ils ont pu déambuler le long du forum Romain aux abords du mont Palatin, résidence des nombreux empereurs Romains. Sans être découragé par cette marche forcée, nos intrépides élèves ont pu sillonner la Via dei Fori aux sons des troubadours du monde entier tout en admirant la majestueuse colonne Trajan haute de ses 30 mètres.
Après un repos bien mérité sur les marches du palais de Victor Emmanuel 2, dominant la piazza Venezia, nos baroudeurs ont pu profiter en toute liberté des trésors cachés de la cité. Peu avant de regagner la Campanie, ils ont eu la chance pénétrer dans le Panthéon, véritable trésor architectural et apprécier son trou de lumière hors norme émanant de sa coupole majestueuse, ainsi que de l’église Saint-Ignace-de-Loyola au plafond somptueux.

Nos légionnaires ont établi leur camp de base en banlieue Napolitaine où ils ont pu arpenter les flancs majestueux du volcan du Vésuve surplombant la baie Napolitaine et ses îles de Sorrente, Capri, Ischia…). Ils ont pu aussi après une énième marche soutenue, se rendre sur les vestiges de la cité de Pompéi, jadis ensevelie sous les cendres du volcan et par la même occasion, apprécier comment était construite et organisée une ville importante à l’Antiquité.

Le troisième jour à Paestum, nos valeureux élèves ont été éblouis par la majesté des temples Grecs d’Athéna, de Poséidon et de Héra restés encore intacts depuis plus de 2 millénaires.

Après toutes ces péripéties, notre régiment s’est reposé le temps d’un après midi aux bords de la mer Tyrrhénienne où ils se sont adonnés aux plaisirs des activités balnéaires.
Le lendemain, à Naples nos intrépides soldats ont visité le musée Archéologique de Naples, avec en son sein ses statues imposantes de marbre, ses mosaïques originales… , ses amphores, ses cratères et autres ustensiles ménagers Grecs et Romains de l’époque. Ensuite la légion a dû surmonter une plongée dans les ténèbres des entrailles de la ville où les plus téméraires ont pu démontrer leur courage.
Pour remonter le moral des troupes, une pizza bien méritée les attendait au repas du soir.

Le moment du retour venu, la colonne mit de nouveau le cap sur la ville de Rome, pour se recueillir dans la Basilique Saint-Pierre, où chaque dimanche notre Pape François célèbre la messe. Puis la cohorte a pu flâner le long du Tibre et admirer le Château saint Ange jusqu’à la piazza Navona inondée de soleil où musiques, peintures, danses, chants, enchantent les visiteurs des quatre coins du monde donnant son atmosphère particulière de Dolce Vita…
Une fois l’heure de regagner le navire, nos héros au soir venu se sont livrés à une bataille de Selfies en passant une nouvelle fois vers la fontaine de Trevi où il faut le dire ils ne sont pas passés inaperçus, exaltés peut-être par leur fantastique épopée transalpine…

Après avoir salué une dernière fois l’Italie, nos flibustiers levèrent les voiles pour la Gaulle, les yeux remplis d’étoiles, des souvenirs plein la tête, enthousiasmés à l’idée de pouvoir conter leurs aventures à leurs proches….
« C’est la Famille… »

Ce diaporama nécessite JavaScript.