La députée Barbara Bessot-Ballot à la rencontre de collégiens et lycéens

Deux jours après avoir évoqué à l’Assemblée nationale l’état des violences subies par les femmes en France et permis à la garde des sceaux Nicole Belloubet de porter un éclairage sur les actions déployées par le gouvernement pour enrayer ces drames quotidiens, Madame Bessot-Ballot, députée de la première circonscription de Haute-Saône, s’est rendue au collège Ménans ce jeudi 14 mars. Elle a ainsi répondu à l’appel des élèves du collège gylois, des lycées Sainte-Marie et Saint-Pierre Fourier (Gray) qui ont réfléchi avec force sur la thématique de l’égalité femmes-hommes.

Une prestation appréciée

La présence de la députée marnaysienne a été vécue par ces jeunes filles et garçons comme une formidable expérience et une preuve tangible de l’intérêt de l’élue LREM pour la quête de sens et d’actions des jeunes générations.

Après avoir présenté leurs productions (des affiches originales et les résultats d’un sondage sur les représentations des Haut-Saônois sur les droits des femmes), les collégiens et lycéens ont eu le privilège d’échanger pendant plus d’une heure et demie avec Madame Bessot-Ballot.

Celle-ci les a marqués par la sincère bienveillance de son propos et la franchise engageante de son discours. En outre, les élèves ont été touchés par les messages distillés par leur députée qui résonnera longtemps dans leur esprit. En effet, en s’appuyant sur son parcours, qui n’a rien d’un politicien professionnel mais tout d’une citoyenne engagée, et en évoquant quelques-unes de ses références – de Jean Jaurès à Simone Veil, en passant par Nelson Mandela et Sœur Emmanuelle, autant de personnalités étudiées par les élèves – Madame Bessot-Ballot a convaincu son public comme on exhorte un auditoire que chacun était habité par une vocation qu’il fallait nourrir par un engagement tourné vers les autres ; que chacun a des devoirs et que notre responsabilité partagée devait être mise à profit pour le bien commun pour nous permettre de croire en l’espoir, précisant, pour le plus grand bonheur des élèves : « avec de la volonté et du courage, tout, tout est possible ».

Aussi les jeunes filles et garçons ont-ils compris avec satisfaction que leur travail collaboratif était, en un sens, une pierre essentielle, à leur échelle, à l’élaboration d’un avenir et un monde plus juste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.