Brigitte Macron invite des élèves engagés de Haute-Saône à l’Élysée

300 ans d’histoire, habité par Napoléon I er , Charles de Gaulle, ou aujourd’hui Emmanuel Macron. Franchir la grille d’honneur du palais de l’Élysée a de quoi intimider. Cette sensation de vertige, quatorze élèves haut-saônois – sept collégiens de Ménans (Gy) et sept lycéennes de Sainte-Marie (Gray) – l’ont éprouvé ce jeudi 20 juin, après avoir visité le Panthéon.
Invités par Brigitte Macron suite à leurs travaux sur l’égalité femmes-hommes, les jeunes ambassadeurs de leur territoire ont eu cet insigne privilège d’échanger durant presque une heure avec l’épouse du président de la République, dont l’engagement actif contre les violences faites aux femmes a rencontré la vocation d’agir contre les inégalités de destins des jeunes gens qui lui faisaient face. Attendus dans le jardin d’hiver, dans le prolongement de la salle des fêtes, les élèves ont mesuré avec un éclat contenu l’élégance naturelle, la bienveillance sensible à l’égard de chacun et la franchise rafraîchissante de la nouvelle présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Brigitte Macron a répondu sans détours et toujours avec le sourire à ses interlocuteurs. Les quatorze élèves, brillants dans leurs interventions,

peuvent faire la fierté de leur département, et le respect sincère de l’épouse du chef de l’État pour ses invités en est la meilleure preuve.
Au contact de leur députée Barbara Bessot-Ballot à l’Assemblée, les collégiens et les lycéennes avaient déjà pu exprimer leurs réflexions sur un avenir qui est plus qu’un concept : l’égalité femmes-hommes et les droits de ces premières. Leur certitude s’était alors transformée en conviction. La rencontre avec Brigitte Macron a fini de les persuader : tout est possible, et avant même d’être citoyens, ils sont déjà engagés.